Default profile photo

22 Octobre 2017 | 2, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Régions

Le Festival d’Avignon : Le plus grand théâtre du monde

« Pourquoi » de Michael Hirsch

Sous le soleil du midi, près de 1400 pièces attendent le public chaque année au mois de juillet.

Né en 1947, le Festival « In » d’Avignon voit dès 1966 naître un petit frère, « le Off » sous l’impulsion d’André Benedetto. Tout à fait dans l’esprit de mai 1968, il accueille tous les types de théâtre sans restriction, ni programmation. Aujourd’hui, ce festival aux 100 théâtres accueille plus 1000 compagnies pour 1400 pièces dans tous les domaines du théâtre classique, au contemporain en passant par le cirque et la danse.
 Les 1400 pièces sont présentées chaque jour pendant trois semaines au mois de juillet dans le centre historique de la cité d’Avignon, tout près du fameux pont. Parmi ces multiples propositions, plusieurs retiennent l’attention par leur qualité artistique et leur thématique.
 Au théâtre du Roi René, Alexis Moncorgé, nommé aux Molières, dévoile « Amok » de Stefan Zweig, une magnifique pièce sur un secret trop lourd à porter.
L’histoire est souvent représentée au théâtre notamment la période de la Shoah, on se souvient des créations d’Isabelle Starkier comme « Un homme dans le plafond » ou « Résister, c’est exister ». Avec des pièces comme « Adieu, Mr Haffman » ou « Le nazi et le barbier », c’est cette douloureuse période qui est revisitée ; le théâtre permettant une approche pédagogique et didactique.
 Isabelle Starkier, propose cette année « Un gros grand gras Gargantua », une fable humaniste qui se déroule actuellement où se mêlent et s’entremêlent nourriture, connaissance et référence à l’univers de Rabelais.
 Avec « Forêts de taliths », une curiosité et une surprise de cette nouvelle édition, le spectateur est transporté sous les taliths pendant la prière pour y découvrir une flopée de personnages juifs comme rabbi Nahman de Breslau, le Baal Chem Tov, Edmond Jabès ou Paul Celan.
 Dans la très belle pièce de Jeff Baron « Visite à Mister Green », deux personnages s’opposent, s’apprivoisent avant de se découvrir. Mister Green, un vieux juif bougon, insupportable, vit seul depuis des années avec ses lourds secrets. Il est obligé d’accepter la présence du jeune Ross qui lui aussi cache un grand secret. Par la richesse du jeu théâtral, comme par la qualité du texte, les comédiens offrent une découverte passionnante des tréfonds de l’âme juive.
 L’humour n’est jamais en reste à Avignon avec la présence de plusieurs centaines de comiques. Parmi eux, « Pourquoi » du jeune Michael Hirsch ravira les amateurs de Raymond Devos et de Pierre Desproges. Avec ses jeux de mots et son univers déjanté, il transporte le public au pays de « sapions », pays rêvé où les citoyens veulent vivre heureux et couchés et que tout le monde veut détruire.
 Les classiques d’Avignon comme l’auteur israélien le plus connu dans le monde, Hanokh Levin, seront présents avec « Sur les valises », comme Jean-Claude Grumberg, l’un des auteurs français les plus joués avec « Les Vitalabri » et « Moi je crois ».

Tout le programme sur : www.avignonleoff.com

Powered by Edreams Factory