Default profile photo

22 Août 2017 | 30, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique Régions

Les Hauts de France : Un Dîner du CRIF rassembleur autour d’Israël

Quelle belle soirée nous a ainsi offert le CRIF ! (Jean-Pascal Mareel.)

Plus de 250 personnes se sont rendues dans le splendide atrium du Palais des Beaux-Arts de Lille en ce 23 novembre pour assister au dernier Dîner du CRIF.

SE Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France était l'invitée d'honneur de ce dîner du CRIF organisé à Lille.  Le matin même, elle avait visité le salon robonumérique de Saint-Quentin, guidée par Xavier Bertrand, ancien maire de la ville et actuel Président du Conseil régional des Hauts-de-France.
Guy Bensoussan, président de la communauté juive de Lille a prononcé un discours de bienvenue dans lequel il a parlé de l’intégration des Juifs de France dans la communauté nationale en précisant toutefois que ces derniers maintenaient leurs spécificités, leurs angoisses et, en même temps, leur confiance en l’avenir.
Le docteur Charles Sulman, président du CRIF régional, a rappelé quant à lui que 40 % des actes malveillants en France étaient perpétrés contre des Juifs. La prévention de ces actes ne saurait reposer sur notre seule capacité d’indignation a-t-il ajouté, mais précisément sur l’éducation des jeunes dès le collège. Il a également mentionné à ce sujet les actes de commémoration de la Shoah, ainsi qu’un projet de voyage en Israël, prévu pour mars 2017.
Puis, Francis Kalifa, nouveau président du CRIF a pris la parole et a appelé à une tolérance zéro. Également, a-t-il déploré la dédiabolisation des populistes à la fois d’extrême droite et d’extrême gauche, promoteurs du mouvement BDS appelant à un boycott économique, culturel et sportif d’Israël. De même a-t-il vivement critiqué le négationnisme du conseil exécutif de l’UNESCO et l’abstention de la France à ce propos.
Xavier Bertrand, quant à lui, a rappelé les nombreuses preuves de son attachement à Israël, a dénoncé la nocivité de l’Iran, et a également annoncé un projet de partenariat entre les régions du nord des deux pays, ainsi que la création d’un musée juif dans le bassin minier à Lens. Il a comparé les Juifs, dont les « blessures » étaient annonciatrices d’atteintes au niveau national, aux mêmes canaris utilisés naguère dans les mines pour détecter le grisou.
Martine Aubry, présente elle aussi, a rappelé les nombreuses commémorations de la Shoah qui ont eu lieu à Lille et dans ses environs et a indiqué qu’elle a suscité des vocations d’historiens dont le projet sera dorénavant d’étudier le sort des Juifs pendant la période de la Deuxième Guerre mondiale. Elle a également indiqué qu'elle a beaucoup apprécié l’entretien qu’elle a eu avec l’ambassadrice d’Israël, notamment au sujet de l’éducation des jeunes contre l’antisémitisme.
SE Aliza Bin-Noun a exprimé sa satisfaction d’avoir visité le salon robonumérique et  a rappelé qu’Israël n’est pas qu’un pays de haute technologie, mais aussi un Etat baigné de culture. S’appuyant sur le fait qu’Israël est un pays démocratique, elle a indiqué que la politique d’implantations du gouvernement d’Israël résulte de la volonté nationale majoritaire et regrette le refus du Président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, de participer à des négociations de paix bilatérales. En effet, ce dernier préfère des réunions multilatérales imposées.
Cette réunion fut également un moment de grande convivialité où tous les grands acteurs politiques et religieux ont pu ainsi se retrouver dans la paix, la sérénité et par-dessus tout le dialogue. Il est à noter également qu'ils étaient tous fort affables et disponibles pour tout un chacun.

Powered by Edreams Factory