Default profile photo

24 Juillet 2017 | 1er, Av 5777 | Mise à jour le 24/07/2017 à 17h09

29 juillet 2017 - Chabbat Devarim (Chabbat 'Hazon) : 21h16 - 22h31

Rubrique Sport

Ligue Europa: Beersheva peut-il créer la surprise?

Les Rouges de l’Hapoël ont plus à gagner qu’à perdre pour leur 13e rendez-vous européen de la saison. (DR)

Le club de la capitale du Néguev retrouve le chemin de la Ligue Europa jeudi 16 février avec la réception des Turcs du Besiktas en match aller des seizièmes de finale de la compétition.

Après avoir terminé à la deuxième place d’un groupe relevé devant l’Inter Milan (qu’il a battu à deux reprises !) et Southampton, l’Hapoël Beersheva s’apprête à disputer le premier seizième de finale de sa modeste histoire européenne (28 matchs). Et aujourd’hui, le club du sud du pays ne semble avoir peur de personne. Son duel face au Besiktas Istanbul, champion de Turquie en titre, s’annonce passionnant et bouillant. Le premier acte de cette confrontation se jouera, le 16 février, au stade Toto Turner  qui n’a été le théâtre que d’une seule défaite continentale (face au Sparta Prague) depuis le début de la campagne en juillet dernier. Finalement, les Rouges de l’Hapoël ont plus à gagner qu’à perdre pour leur 13e rendez-vous européen de la saison. La pression est véritablement sur les épaules de leur adversaire qui arrive tout droit de la Ligue des champions. 


« Un gros challenge »

Actuellement en tête de la Liga Haal, les protégés de Barak Bakhar ne comptent plus que cinq points d’avance au classement depuis leur défaite de samedi dernier face au Maccabi Tel-Aviv (1-0), solide deuxième. De son côté, Besiktas est également aux commandes de son Championnat, après 19 journées.  « Je pense vraiment que Beersheva peut aller loin en Ligue Europa », déclarait, optimiste, Bakhar il y a peu. « Notre prochain adversaire est de grande qualité. Ce sera un gros challenge pour nous. Mais nous serons prêts pour ce double rendez-vous », poursuivait-il. Héros de la qualification après son but décisif à Southampton (1-1) lors de la dernière journée de la phase de groupes au mois de décembre, Maor Buzaglo croit lui aussi au potentiel des siens : « Nous rêvons en grand. L’Hapoël n’est pas seulement un club de football mais une équipe qui apporte de la joie à tout le pays ». Ce soir du 16 février, tous les Israéliens seront bien derrière Beersheva. Qui se rendra en Turquie le jeudi suivant… 

Powered by Edreams Factory