Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 17/10/2017 à 17h56

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique Moyen-Orient/Monde

La Suisse en tête de la lutte contre l’oubli

(Wikipedia)

L’IHRA, l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste, passe sous présidence suisse pendant un an. L’enseignement et la sensibilisation des plus jeunes seront les priorités de ce mandat.

Alliance fédérant trente-et-un membres et dont la vocation est d’encourager l’enseignement de l’Holocauste, la recherche et l’entretien du souvenir à travers les commémorations et les mémoriaux, l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) a été créée en 1998 et son siège se trouve à Berlin. Chaque année, un de ses pays membres assure sa présidence. Après la Roumanie (et avant l’Italie) c’est au tour de la Suisse d’en prendre la direction. Une direction que le pays n’entend absolument pas mener de façon uniquement symbolique. « Nous avons pour responsabilité et pour mission de doter les jeunes du bagage nécessaire leur permettant de distinguer ce qui est important et ce qui ne l’est pas », a expliqué l’ambassadeur suisse Benn Bättig qui vient donc de prendre la présidence de ladite Alliance. « Nous devons parler la langue des jeunes et utiliser leurs canaux de communication. Les témoignages personnels nous rappellent que derrière l’histoire, il y a des personnes », a-t-il aussi ajouté. 

Fort de cette analyse, le responsable suisse a exposé les priorités de sa présidence. Parmi elles, la sensibilisation des jeunes à la Shoah via les réseaux sociaux. La Suisse va notamment créer une nouvelle application intitulée « Fuir l’Holocauste » qui permettra aux utilisateurs de s’immerger dans la vie de quatre personnes persécutées. Leur destin prendra ainsi vie et forme. 

D’autres projets sont également prévus au cours de ce mandat. Dont la publication d’un recueil de mémoires de survivants ainsi que trois expositions itinérantes. 

Powered by Edreams Factory