Default profile photo

23 Septembre 2017 | 3, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique Communauté

L’ambiance des seders collectifs

Le rabbin a fort à faire pour « tenir » les convives ces soirées-là. (DR)

Alors que le seder reste souvent dans l’inconscient collectif le symbole de la soirée familiale, force est de reconnaître que de plus en plus de gens passent les seders de Pessah en collectivité.

Et c’est ainsi que des célibataires côtoient des familles nombreuses, des Sefardim se réjouissent de retrouver le goût du Msouki de leur grand-mère, des Achkenazim contemplent des plats de riz mais se régalent également de carpe farcie. Comment faire pour chanter juste ou pour calmer les enfants qui ne veulent pas cesser de chanter le Ma Nichtana à tue-tête ? Le rabbin ou le responsable communautaire ont fort à faire pour « tenir » les convives réunis ces soirs-là mais, finalement, tout se déroule dans la bonne humeur. 

Aux seders de Pessah en dehors de chez soi, on échange des recettes et des adresses. On passe un moment convivial. Actualité juive en a sélectionné quelques-uns, à commencer par ceux de Beth Mamach qui sont entièrement gratuits. L’association propose à plus de 200 personnes une invitation complète pour les deux premiers jours de fête, avec repas et hôtel, en plein Paris. Qu’on soit démuni ou non, qu’on sache lire ou non, homme, femme ou enfant, chacun est invité à rejoindre les quatre fils de la Hagada pour célébrer dignement la Sortie d’Égypte. Les repas ont lieux dans les locaux mis à disposition par le Beth Loubavitch du regretté rav Chmouël Azimov (06.70.95.53.52).

Le mouvement Loubavitch justement propose des seders dans toute la région parisienne. Ambiance conviviale, animation et explications, renseignez-vous par téléphone : 01.45.26.87.60 pour les modalités et les inscriptions. A noter enfin que l’ULIF-Copernic organise un seder le second soir, mardi 11 avril à 19h15 aux Salons Hoche (9, avenue Hoche). La soirée sera animée par les rabbins Philippe Haddad et Jonas Jacquelin avec le Hazane Armand Benhamou. Renseignements : 01.47.04.37.27. 


Un seder en LSF pour les sourds

Le rabbin Isser, lui-même mal entendant, animera un seder en langue des signes à une table spéciale qui sera réservée aux sourds juifs parmi d’autres convives, dans un espace du premier arrondissement de Paris. Possibilité de réserver des chambres d’hôtel sur place. Renseignements : 06.50.27.11.93


Pessah à l’hôpital

A l’initiative du Consistoire de Paris, des repas emballés sous vide seront distribués sur demande dans les hôpitaux de l’AP-HP. Le personnel recevra des instructions très précises à ce sujet et ne pourra y rajouter qu’un fruit. Par ailleurs, les aumôniers et des bénévoles distribueront gratuitement avant la fête des paquets de Matsot Chmourot pour le seder. Bien entendu, il convient de signaler sa présence le plus tôt possible auprès de l’Aumônerie : 06.21.42.37.91.

Powered by Edreams Factory