Default profile photo

24 Août 2017 | 2, Elul 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique France/Politique

Attentat sur les Champs-Elysées: ce que l'on sait à 12h

Scènes de grande tension jeudi soir sur les Champs-Elysées, après la fusillade terroriste (Capture d'écran LCI).

Retour sur le déroulé des événements et le profil du terroriste.

Que s’est-il passé précisément ?

Jeudi soir vers 21 heures, un homme sort de sa voiture, une Audi 80 grise, qu’il vient de garer près du 104 avenue des Champs-Elysées, dans le 8e arrondissement parisien. Il s’approche alors d’un fourgon de police stationné à proximité et ouvre le feu contre les forces de l’ordre à l’aide d’un fusil d’assaut de type kalachnikov. Pour le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henri Brandet, « c’est une arme de guerre, une arme automatique qui a été utilisée ». L’avenue des Champs- Elysées sera bloquée par la police et les pompiers une partie de la soirée pour sécuriser la zone.


Combien de victimes ?

Un policier, Yannick S., a été tué. Deux autres fonctionnaires de police ont également été grièvement blessés par l’assaillant qui sera ensuite abattu. Une touriste, dont la nationalité n'a pas été précisée, a été touchée au genou par des projectiles.  

 

Que sait-on de l’identité de l’assaillant ?

L’attentat a été rapidement revendiqué par l’Etat islamique, via son organe de propagande Amaq. « L’auteur de l’attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c’est un des combattants de l’Etat islamique », indique Amaq. L’identité précise du terroriste n’a néanmoins pas été confirmée pour l’instant par le procureur de la République de Paris, François Molins. L’homme, âgé de 39 ans, a derrière lui un lourd passé judiciaire. Originaire de Livry-Gargan, il était visé par une enquête terroriste après avoir manifesté sa volonté de s’en prendre à des policiers. Arrêté en février dernier, il avait finalement été  remis en liberté, fautes de preuves sur ses intentions terroristes. L’existence d’une fiche S le concernant a été évoqué par plusieurs médias, sans être confirmée par les autorités. En 2005, il avait été condamné à quinze ans de réclusion pour tentative d’homicide volontaire sur un policier, un élève gardien et le frère de ce dernier.

Powered by Edreams Factory