Default profile photo

21 Octobre 2017 | 1er, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Judaïsme

Le sionisme au prisme de la Torah

(DR)

Le billet de la semaine par Raphy Marciano, Directeur de l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe.

Le concept de « Torah d’Eretz Israël » ne veut pas dire purement et simplement « la Torah en Eretz Israël ».

Il ne s’agit pas d’une philosophie occasionnellement installée en Terre de Sion. 

Il s’agit d’une dimension radicalement différente, c’est une vision du monde, de l’humanité et du judaïsme qui émane de la Terre d’Israël, qui cristallise dans la rencontre entre des penseurs et un « Lieu privilégié », où se déroule leurs études et leurs réflexions.

Dans la vision du Rav Abraham Isaac Hacohen Kook, la Terre d’Israël, n’est pas un lieu ordinaire dans lequel s’accomplit une expérience classique, d’approfondissement de nos textes, comme pourraient l’être, les villes et villages de la Diaspora depuis 25 siècles. 

La Terre d’Israël est un lieu dans lequel la réflexion est singulièrement différente. C’est à partir de cette vision nationale religieuse que surgit l’idée d’une 

« Torah d’Eretz Israël ». La vision nationale religieuse, n’est pas une vision purement religieuse, car la religiosité est enracinée dans l’Histoire d’un Peuple à la recherche de Sa Terre…

D’autre part, la vision nationale religieuse n’est pas purement nationale, car elle n’envisage pas le Judaïsme en termes purement ethniques, mais aussi et surtout éthiques : pas de culture nationale juive qui ne soit enracinée dans la tradition millénaire du Sinaï. Il s’agit certes d’un judaïsme orthodoxe fidèle à la stricte observance des commandements, mais différent de l’orthodoxie de la Diaspora par une compréhension fondamentale du moment historique que vit le Peuple Juif :

Le retour des exilés vers la Terre Promise et la restauration de l’Etat Juif après 2000 ans de dispersion.

Comment s’exprime cette nouvelle créativité d’inspiration nationale religieuse ?

Dans l’Israël d’aujourd’hui, dans les premières années du XXIe siècle on a souvent l’impression que l’intelligence novatrice du peuple d’Israël s’exprime dans les formidables réussites de l’informatique, de la technologie, de l’industrie, du commerce international, de la recherche d’une part et des sciences de la vie, et de la nature d’autre part. Mais pour comprendre ce qui se joue de nos jours sur la Terre Promise, on ne saurait faire l’économie de la compréhension d’une toute autre dimension de la vie intellectuelle du pays : la relecture novatrice des grands textes de la tradition judaïque par des penseurs et des maîtres contemporains.

Nous ignorons souvent que, en terre de Sion, dans les villes et villages du nouvel État hébreu souverain, la créativité intellectuelle n’est pas seulement technologique, scientifique, médicale, architecturale, aéronautique. Elle est aussi biblique, talmudique, midrachique, rabbinique, exégétique.


« Un judaïsme vivant ouvert au monde et fidèle à ses valeurs éternels »

Nombreux sont les chercheurs, les penseurs, les enseignants qui sont, aujourd’hui en train de renouveler notre connaissance et notre compréhension des grands trésors du patrimoine sacré de la nation. Ils refusent de rester enfermés, crispés, gelés, dans les commentaires et les maximes des siècles précédents. Ils veulent associer l’œuvre du passé à une œuvre du présent, qui se construit jour après jour, dans l’imagination de l’avenir.

Souvent nous restons étrangers à cette formidable mobilisation des esprits.

A nous de comprendre l’extraordinaire mutation qui, en terre d’Israël s’accomplit dans le domaine d’un judaïsme vivant, créatif, fécond, ouvert au monde et fidèle à ses valeurs éternels.

Cette dimension incontournable nous permet de saisir la permanence et la vitalité du patrimoine classique d’Israël : depuis l’époque des prophètes hébreux jusqu’aux auteurs du XXIe siècle, il y a une continuité remarquable de la grande et noble tradition du Peuple du Livre.

Durant 3000 ans le peuple d’Israël a été le peuple du livre, autrement dit le Peuple qui année après année a puisé dans les enseignements et les leçons de l’écriture biblique, les clés pour comprendre la vie et pour agir dans le monde.

Aujourd’hui dans l’Israël contemporain, il y a un nouveau Peuple du Livre qui se confronte aux défis d’harmoniser la vision des prophètes d’Israël et les projets d’une civilisation nouvelle.

Les projets d’Israël vont de pair avec une redécouverte quotidienne du message éternel venu du sommet du Sinaï. 

Powered by Edreams Factory