Default profile photo

22 Octobre 2017 | 2, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Judaïsme

Pirké Avot Chap. 2 : Au-delà de notre personne

(Flash90.)

Il est de tradition d’étudier, durant chaque chabbath, entre Pessa’h et Chavouoth, les Pirké Avoth, qui sont une courte partie du Talmud, constituée de maximes d'ordre moral et social et qui s'étend sur six petits chapitres. Nous nous pencherons aujourd’hui sur la première Michna du second chapitre.

Cette première Michna nous livre de nombreux enseignements. L’un d’entre-eux nous dit « Sache ce qui est au dessus de toi ». Comme on le comprend aisément, un Juif doit constamment se rappeler que D.ieu scrute ses faits et gestes, au-dessus de lui, et cela le préservera de la faute. Mais il est intéressant de noter que l’auteur de la Michna n’emploie pas un mot anodin. Il précise « Sache ». Cette conscience n’est pas seulement une information ou un rappel. Elle est une connaissance : par l’étude la Thora, un homme doit intégrer au sein de son intellect la réalité de l’existence de D.ieu. Et comme cette connaissance sera le fruit d’un travail personnel grâce à la réflexion, elle sera plus profondément ancrée en lui. Mais le Maguid de Mézeritch va plus loin, en lisant cette Michna par un autre découpage : « Sache ce qui est au dessus…de toi ». Comme s’il nous disait que la marche de l’univers (au-dessus) vient de toi, dépend de toi. D.ieu a confié à chaque Juif la bonne marche du monde. Quand chacun sait que chaque pensée, parole ou action peuvent avoir une incidence bonne ou mauvaise sur notre environnement même le plus lointain, notre vie prend alors une consistance plus importante. Alors, tout naturellement, avant d’émettre la moindre parole ou d’entreprendre la moindre action, on prendra conscience qu’un seul instant peut être porteur du Bien ou de son contraire…jusqu’à des milliers de kilomètres. 

Powered by Edreams Factory