Default profile photo

26 Juin 2017 | 2, Tammuz 5777 | Mise à jour le 26/06/2017 à 15h38

1er juillet 2017 - Chabbat 'Houkat : 21h39 - 23h03

Rubrique Communauté

Cuisine casher : « On est ce que l’on mange »

Un compoté de blé à la méridionale

Dans son livre « Le bio n’a k bien se tenir » (Ed. Lyad),   Elodie Dray propose des recettes bio et casher. La naturo-diététicienne veut montrer qu’on peut manger sainement dans le respect de la loi juive sans dépenser plus, au contraire. Après avoir eu de graves problèmes de santé, notamment au foie, la jeune femme prend conscience petit à petit que le lait et la viande lui procurent des migraines et décide donc de ne plus en consommer. L’écrivain avance quelques raisons pour le choix du bio : les produits non biologiques contiennent de nombreux engrais et pesticides mauvais pour la santé. Par ailleurs, ce type d’alimentation « nous ressemble en tant que juifs car depuis plus de 5.000 ans, nous faisons attention à la terre et à l’Homme ». Enfin, manger cacher et bio est bien plus facile qu’avant. 

L’auteur, qui exerce à Lyon, ajoute : « Je fais un bilan complet avec mes patients puis à partir de nombreux éléments, j’arrive à voir où se situe l’acidité du corps (foie, vésicule biliaire, etc). Je ne donne pas de cachet, j’accompagne par l’alimentation ». Et les résultats sont probants ! En témoigne une femme qui ne parvenait pas à tomber enceinte depuis un an et demi. Suite aux conseils alimentaires d’Elodie Dray, son rêve se réalisa deux mois plus tard. L’auteur prépare déjà son second livre. « Il ira plus loin encore sur les aliments auxquels on ne pense pas ou dont on n’a pas l’habitude, notamment sur le parvé ».

Powered by Edreams Factory