Default profile photo

22 Mai 2017 | 26, Iyyar 5777 | Mise à jour le 22/05/2017 à 16h34

Chabbat Bamidbar : 21h21 - 22h43

Rubrique Culture/Télé

Le rire juif : un exutoire

Le journaliste Victor Malka vient de publier un « Petit dico de l’humour juif », aux éditions Points, qui recense quelque 3000 anecdotes, historiettes, histoires drôles et aphorismes qui portent cette tradition humoristique propre au judaïsme.

Certains se demandent si les Juifs ont inventé l’humour. Difficile d’en être sûr. Ce que nous savons en revanche, avec certitude, c’est que l’humour fait parti des traditions les plus ancrées chez le peuple juif. On raconte qu’il serait né chez lui particulièrement, à force de tragédies répétées de son histoire. Que l’humour serait un mécanisme de défense comme un autre, qui permettrait une mise à distance salutaire. Ainsi les juifs ont appris à convertir leur douleur en autodérision ; ils se sont approprié le « sel de l’amertume » selon l’expression de Bergson, pour en faire des armes. « L’humour sait consoler et libérer. Il dégonfle les baudruches et transforme le lourd en légèreté. L’homme d’humour se voit petit mais se considère plus grand que ses douleurs, ses bosses et ses plaies. Il arrive au juif de nier totalement le malheur, de l’ignorer ou encore de le discréditer », explique M. Malka dans la préface du « Dico de l’humour juif », qui vient de paraître aux éditions Points.

Des figurent incarnent encore ce courant aujourd’hui, son représentant vivant le plus célèbre est sans doute le réalisateur Woody Allen, à qui on doit la formule : « Etant mortel, je ne peux pas être tout à fait décontracté ». Attaché à cette tradition, Victor Malka, spécialiste d’histoire de la civilisation hébraïque, chroniqueur, producteur et journaliste, nous propose ainsi un petit « dico de l’humour juif : de Abraham à Yiddish », qui recense 300 historiettes au trait d’esprit si caractéristiques, classées par thèmes et par ordre alphabétique. Des thèmes aussi différents que Amitié, Croyant, Littérature, Inquiétude, Paradis, Temple, Tsahal sont illustrés par des citations d’Isaac Bashevis Singer, Albert Cohen, Chmouel Yossef Agnon, Hermann Cohen… et bien sûr Woody Allen. Les caractéristiques du monde juif deviennent matière à rire : les mères juives, les relations pères-fils, les mariages, les fameuses questions tortueuses faites aux rabbins et leurs réponses encore plus tortueuses… des aphorismes aussi tels que « Mieux vaut être le juif des rois que le roi des juifs », ou encore « Soupirer, c’est juif, comme siffler, c’est goy » etc. L’auteur nous propose dans la préface, de considérer ce dico comme « un mur de plaisanteries tel qu’il en existe un à Jérusalem pour les plaintes, les lamentations et les larmes ». Qu’il en soit ainsi.


Victor Malka, « Le dico de l'humour juif - De Abraham à Yiddish », Editions Points, 288p., 7,40 euros

Powered by Edreams Factory