Default profile photo

23 Juillet 2017 | 29, Tammuz 5777 | Mise à jour le 21/07/2017 à 12h14

29 juillet 2017 - Chabbat Devarim (Chabbat 'Hazon) : 21h16 - 22h31

Rubrique Israël

Israël en première ligne

La panique s'est emparée après un piratage cybernétique sans précédent

Les Israéliens n'ont pas attendu les attaques de hackers à l'échelle mondiale pour bétonner leur sécurité cybernétique et en faire une composante cruciale de leur dispositif stratégique.

A Beer-Sheva, cet après-midi du  12 mai, les experts de la Direction Nationale de défense cybernétique, rentrés chez eux pour le repos du Shabbat, sont rappelés en urgence. Dans le reste du monde, la panique s'est emparée des institutions publiques, des hôpitaux, des opérateurs de téléphonie, frappés les uns après les autres par un piratage cybernétique sans précédent. En Israël pourtant, si la vigilance est de mise, personne n'est trop inquiet. Tout est calme, mais au cas où, il faut être sûr que les défenses vont tenir.

Il faut dire que cela fait déjà des années que la menace est prise très au sérieux. Binyamin Netanyahou a regroupé l'ensemble des organes de sécurité numérique sous une seule direction nationale. Les attaques virtuelles contre les systèmes informatiques qui contrôlent les équipements et les infrastructures civiles et militaires du pays peuvent faire encore plus de dégâts et de morts que des tirs de missiles. Tsahal disposera bientôt d'une force à part entière aux côtés de ses forces terrestres, navales et aériennes.

A partir de ce constat, tout a été pensé pour protéger, traquer et réagir à toute action hostile. Ainsi, les hôpitaux israéliens, outre leur dispositif de défense, ont entraîné leur personnel à revenir immédiatement en mode manuel, même en chirurgie, en cas de blocage de leurs installations informatiques. Un système parmi d'autres, que des professionnels du monde entier viennent régulièrement étudier.

Powered by Edreams Factory