Default profile photo

29 Juin 2017 | 5, Tammuz 5777 | Mise à jour le 29/06/2017 à 14h20

1er juillet 2017 - Chabbat 'Houkat : 21h39 - 23h03

Rubrique Monde juif

La Grande Synagogue de Tel-Aviv ne fermera pas

(wikipedia)

Après que la municipalité de Tel Aviv ait annoncé qu’elle renonçait à bloquer les comptes de la Grande Synagogue de la ville, celle ci va poursuivre ses activités.

La semaine dernière, le président de la Grande Synagogue de Tel-Aviv, Shlomo Pivko, avait fait une annonce dramatique. Bien qu’il ait réussi à réunir plusieurs centaines de milliers de shekels pour rembourser l’argent dû à la municipalité, cette somme était insuffisante. En conséquence, la mairie avait décidé de bloquer les comptes bancaires du lieu. Du coup, avait-il expliqué au site « Behadrei Haredim », « je n’ai pas d’autre choix que de fermer les portes de la Grande Synagogue ».  

« C’est une honte, avait-il ajouté, que dans l’Etat d’Israël, à la veille du Jour de l’Indépendance, la municipalité de Tel-Aviv, dont nous venons d’apprendre qu’elle a récolté 150 millions de shekels en amendes liées au trafic, se conduise de manière vengeresse et porte atteinte à tout ce qui est lié à la tradition religieuse et aux endroits sacrés. Ces dernières années, la Grande Synagogue a été un pont et un lieu de rencontre entre religieux et laïcs, et constitue un aimant pour tous les résidents de la cité. C’est un triste jour pour la ville de Tel Aviv-Jaffa ».

Mais, à peine connue, la nouvelle de la fermeture annoncée a suscité de vives réactions contre la municipalité. Exemple, l’ancien ministre  Guidon Saar est intervenu pour défendre la synagogue lors de rencontres avec Ron Huldai, le maire de Tel-Aviv. Cette mobilisation a porté ses fruits. La ville a fait savoir qu’elle était revenue sur sa décision.

Rappelons, pour l’Histoire, que la première pierre de la Grande Synagogue, située rue Allenby, avait été posée en 1924 par le Rav Avraham Itzhak Kook lui-même. Inauguré deux ans plus tard, le bâtiment (où peuvent prendre place 600 hommes et 300 femmes) fait partie intégrante de l’histoire du pays. C’est là, par exemple, que David Ben Gurion a assisté au premier office marquant le Yom Haatsmaout en 1949, que plusieurs Grand Rabbins d’Israël ont été intronisés ou que s’est déroulé la cérémonie précédant les funérailles du grand poète Haim Nachman Bialik. 

Powered by Edreams Factory