Default profile photo

18 Août 2017 | 26, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

19 août 2017 - Chabbat Réé : 20h42 - 21h50

Rubrique Moyen-Orient/Monde

L'investissement saoudien

L'Arabie Saoudite va recevoir des Etats-Unis pour 350 milliards de dollars d'armement étalé sur 10 ans. Un marché de proportions gigantesques qui préoccupe Israël.

Donald Trump a frappé très fort avec les outils qu'il maîtrise le mieux : ceux des affaires. En signant ce que le Pentagone a qualifié de « plus gros marché d'armes de l'histoire américaine », le président des Etats-Unis escompte une victoire sur deux tableaux : s'assurer la fidélité de ses alliés arabes et rapporter des contrats juteux à son économie. Et le bon de commande est impressionnant : 150 hélicoptères, 4 bâtiments de guerre, 115 chars, une batterie de défense contre des missiles de courte et moyenne portée, des batteries de missiles Patriot et même un système de défense cybernétique ultrasophistiqué. La liste est encore longue, puisqu'elle comprend en parallèle d'autres commandes passées directement avec des entreprises civiles américaines, comme Boeing ou Exxon Mobil. L'Arabie Saoudite n'a d'ailleurs pas été la seule à bénéficier de la manne américaine, puisque le président Trump a également annoncé des contrats avec Bahreïn et le Qatar.



Répercussions imprévues

A Jérusalem, on a suivi les transactions avec une certaine appréhension. S'il est clair que le chef de la Maison Blanche veut renforcer son alliance stratégique avec les Etats arabes sunnites dans un front uni contre l'Iran, tout en réduisant son engagement direct sur le terrain, ce flux d'armement annoncé dans une région pas vraiment connue pour sa stabilité, peut avoir des répercussions imprévues. « L'Arabie Saoudite est un pays ennemi. Nous devons veiller à ce qu'Israël conserve son avantage stratégique. C'est une question qui doit nous préoccuper », avait déclaré le ministre Likoud Yuval Steinitz à l'annonce de l'accord. Il subsiste toujours le risque que certaines de ces armes parviennent aux mains d'organisations terroristes, ou qu'un changement de régime plonge ces pays dans le chaos. Israël aura besoin de plus que des paroles rassurantes pour s'accommoder de l'investissement saoudien du président américain. 

Powered by Edreams Factory