Default profile photo

22 Octobre 2017 | 2, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Communauté

Manitou, le passeur d'étincelles

L'enseignement de la pensée de Manitou n'a jamais été aussi vivace. En Israël mais aussi en France, ses disciples et sa famille ont repris le flambeau.

Les élèves et parents de Manitou en Israël se sont encore rapprochés le 17 juillet, mais cette fois c'était autour de l'annonce de la disparition de son frère, le rav Daniel Askénazi, à l'âge de 86 ans. Cet homme discret, érudit et toujours attentif aux autres, était lui-aussi devenu une personnalité incontournable de la communauté francophone d'Israël. En novembre dernier, il était de ceux qui avaient participé à la soirée au Théâtre de Jérusalem pour la commémoration des 20 ans de la disparition du rav Léon Askénazi. Entre les frères, une réelle communauté de pensée, dont la personne de Daniel aura été plus qu'une continuité. 

Il est vrai que l'œuvre de diffusion de la pensée de Manitou tire aussi sa force de son caractère familial. Depuis vingt ans, ce sont ses proches et ses élèves qui ont travaillé sans relâche à transcrire, faire connaître, publier l'enseignement du rav Askénazi, aussi bien en hébreu qu'en français. Outre les deux tomes de La pensée et l'écrit publiés chez Albin Michel sous la direction de Marcel Goldmann, les Leçons sur la Torah éditées en Poche, se sont ajoutés depuis 2015 les deux tomes des Etincelles de Manitou parus en Israël aux éditions Elkana, dirigées par Alain Michel, historien et ancien élève de Léon Askénazi. 


Transmettre son enseignement

Là encore, ce sont les enseignements oraux, en français, dispensés par Manitou, qui ont fait l'objet d'une patiente et rigoureuse transcription, réalisée par Ephraïm Herrera. On y retrouve tout à la fois l'érudition vertigineuse, la sagesse du pédagogue et l'humour du penseur qui avait redonné force au judaïsme français d'après-guerre, avant de se consacrer au retour du peuple juif sur sa terre et la révolution qu'il a entrainée pour l'identité d'Israël. 

Ce lien entre la pensée juive française et la « ré-hébraïsation » du peuple juif, pour reprendre l'expression de Manitou donne à son œuvre une force particulière, qui explique qu'en France, autant qu'en Israël, les initiatives se multiplient pour perpétuer son enseignement. La dernière en date est la création du site Internet « Manitou l'Hébreu » par la Fondation Manitou et le centre Midreshet Yehouda. Cette plateforme en français permettra de retrouver toutes les thématiques qui font partie intégrante de son enseignement, par l'accès à des conférences et à des études, mais aussi, et c'est nouveau, un volet interactif qui permettra un véritable dialogue. 

Powered by Edreams Factory