Default profile photo

22 Octobre 2017 | 2, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Israël

De Cuba à la Terre promise

Alan Gross (WIKIPEDIA)

L'Américain Alan Gross qui avait été détenu pendant cinq ans à Cuba avant d'être relâché en 2014, a fait son alyah voilà quelques mois.

Alan Gross avait fait beaucoup parler de lui au début de la décennie, mais depuis son retour de Cuba en 2014, il était retombé dans l'anonymat. C'est pourquoi son installation en Israël, au mois de mai, est passée totalement inaperçue. Il vit aujourd'hui à Tel-Aviv avec sa femme Judy, non loin d'une de leurs deux filles, installée à Jérusalem. 

Ce travailleur social, âgé aujourd'hui de 68, ans avait été arrêté à Cuba en 2009  alors qu'il travaillait pour l'agence américaine USAID (Agence US pour le développement international). Il était accusé d'avoir commis des crimes contre l'Etat cubain pour avoir apporté des équipements satellitaires et informatiques, destinés à doter la communauté juive locale d'un accès à Internet. Accusé de travailler pour les services de renseignement américains, il avait été reconnu coupable, en 2011, d' « actes contre l'indépendance ou l'intégrité territoriale de l'État » et condamné à quinze ans de prison. 

Libéré en décembre 2014 à la demande de Washington, il avait  été échangé contre trois Cubains condamnés en 2001 aux Etats-Unis pour espionnage. Cette libération était intervenue dans le cadre des mesures destinées à favoriser la révision de la politique américaine vis-à-vis de Cuba, qui faisait l'objet d'un embargo commercial depuis plus d'un demi-siècle.

« J'aurais dû [faire mon aliyah] depuis longtemps, a déclaré Alan Gross à l'Agence télégraphique juive (JTA). Je vais dans le pays depuis plus de 40 ans. J'ai travaillé en Israël et dans la région ».

Powered by Edreams Factory