Default profile photo

20 Août 2017 | 28, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Le Hamas établit une zone tampon

(Flash90.)

L'organisation islamiste palestinienne aux abois, a cédé à l'ultimatum du Caire. Elle va enrayer le passage d'armes et de terroristes vers le Sinaï en échange d'allègements humanitaires.

Serait-ce le monde à l'envers ? Depuis quelques jours, les bulldozers qui s'activent à aplanir et débroussailler la frontière sud de la Bande de Gaza ne sont ni égyptiens, ni même israéliens. Il s'agit bel et bien d'ouvriers palestiniens, et ceux qui les encadrent appartiennent au service de sécurité du Hamas. Sur une longueur d'une douzaine de kilomètres d'ouest en est et sur une profondeur d'une centaine de mètres à l'intérieur du territoire côtier palestinien, ce qui était jusqu'au retrait israélien de 2005 connu comme le « couloir Philadelphie », va redevenir une zone tampon entre le sud de la Bande de Gaza et le nord du Sinaï égyptien. La zone une fois dégagée sera équipée de postes et de caméras de surveillance pour empêcher la contrebande d'armes et la circulation de terroristes de Daech, qui utilisent le territoire palestinien comme une base arrière pour leurs attaques contre les forces de sécurité égyptiennes dans le Sinaï.

Le Hamas s'est ainsi incliné devant les conditions fixées par le Caire. Depuis que l'ancien général Abdelfattah Al Sissi a remplacé les Frères Musulmans de Mohammed Morsi à la tête de l'Egypte, les relations avec la Bande de Gaza n'ont fait que se dégrader. Le terminal frontalier de Rafah, seul point de passage de la population vers l'étranger, reste fermé la plupart du temps, ne laissant aux Gazaouis que l'accès vers Israël. Pour obtenir une amélioration des conditions humanitaires, comportant la réouverture du poste frontière, mais aussi la fourniture par l'Egypte de carburant pour la centrale électrique de Gaza, le Hamas a dû faire des concessions. Outre la construction de la zone de sécurité, l'organisation islamiste va aussi livrer à la justice égyptienne une quinzaine de terroristes recherchés qui avaient trouvé refuge sur son territoire. 

Powered by Edreams Factory