Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 17/10/2017 à 17h56

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Pourquoi la CIA stoppe son aide aux rebelles syriens

Crédit : cia.gov

Donald Trump confirme sa volonté de se rapprocher de Moscou pour trouver une issue à la crise.

A défaut de cohérence, l’administration Trump a de la suite dans les idées lorsqu’il s’agit de se rabibocher avec le Kremlin. Evoquée pendant la campagne présidentielle du magnat immobilier, la mise à l’arrêt du programme secret d’armement et de formation de rebelles modérés syriens par la CIA est désormais actée, selon des informations du Washington Post. La décision aurait été prise par le président américain lors d’une réunion en présence du chef de la CIA, Mike Pompeo, et du conseiller à la sécurité nationale, le général H.R. McMaster, un mois avant la rencontre Trump-Poutine au sommet du G20 à Hambourg, le 7 juillet. 

Le programme, lancé par Barack Obama en 2013, a connu des succès mitigés, faute de robustesse et d’une série de demi-mesures entravant son efficacité opérationnelle, selon l’éditorialiste du Washington Post, David Ignatius. « Bizarrement, la conséquence la plus importante [du programme] pourrait être d’avoir aidé à déclencher l’intervention militaire russe en 2015 qui a sauvé le président Bachar El Assad, accomplissant ainsi le contraire de ce que le programme avait prévu », écrit ce grand expert des affaires internationales.

Cette décision confirme la volonté américaine de se rapprocher de Moscou dans le dossier syrien, en se concentrant sur la lutte contre l’Etat islamique. Elle n’est « absolument pas une concession aux Russes », a démenti, sans convaincre le général américain Raymond Thomas, à la tête du Commandement des opérations spéciales. D’aucuns voient en effet dans l’affaire le signe du nouvel état des rapports de force sur le terrain. « Poutine a gagné en Syrie », résume, amer, une source officielle citée par le Washington Post.

Powered by Edreams Factory