Default profile photo

20 Août 2017 | 28, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique Régions

Strasbourg : Netanyahou en visite à la grande synagogue

Binyamin Nethanyahou s’adresse aux fidèles des synagogues du centre communautaire. (DR)

Une conséquente délégation israélienne a participé aux côtés d'une quarantaine de délégations internationales à l'hommage rendu à Helmut Kohl au Parlement européen dans un Strasbourg fortifié.

Viendra-t-il ? Ne viendra-t-il pas ? La communauté juive ignorait, quelques heures encore avant chabbat, si Benyamin Netanyahou, logé à l'hôtel Hilton, visiterait la grande synagogue et ses fidèles. Pour des raisons de sécurité, les services du Premier ministre ne communiquent qu'une heure trente avant sur son agenda. La visite eut finalement lieu, dans une grande synagogue bien garnie mais, l'information n'ayant pas eu le temps d'arriver aux oreilles de tous, pas pleine. Binyamin Nethanyahou et son épouse, qui étaient entourés par une dizaine de gardes du corps (israéliens) extrêmement vigilants ont été accueillis par les voix de la chorale du chant sacré et du hazan Isaac Ouaknine.

« Je suis très heureux d'être ici avec vous », a commencé en hébreu (après quelques mots en français) un Premier ministre israélien décontracté, sans cravate et chaussé de baskets. Dans une grande synagogue ornée des drapeaux français et israéliens, il a vanté le développement technologique et économique d'Israël et évoqué en souriant sa rencontre avec le chef de l’État chinois. Alors que les deux dirigeants comparaient l'importance démographique des deux pays  (1,5 milliard contre un peu plus de 8 millions…), son homologue chinois lui a affirmé : « Mais avec huit millions de citoyens vous parvenez à être une puissance technologique mondiale !» « Le peuple d'Israël et l’État d'Israël représentent quelque chose d'exceptionnel parmi les nations, a poursuivi le Premier ministre dont les propos étaient traduits par le rabbin Réouven Coriat. Nous avons des racines très profondes mais nous avons aussi des ailes, qui nous permettent d'innover pour le bien d'Israël et de l'humanité. » Il s'est ensuite excusé de devoir partir rapidement (avant la prière) pour rejoindre son hôtel en voiture avant chabbat et a lancé « Chabbat chalom ve Am Israël Haï ! ».

La participation, samedi 1er juillet, de Netanyahou aux cérémonies d'hommage auxquelles participaient notamment Angela Merkel, Emmanuel Macron, Bill Clinton, Theresa May ou Nicolas Sarkozy - à Helmut Kohl, qualifié par Bibi de « grand ami d'Israël et ami personnel », a suscité des critiques au sein du monde orthodoxe israélien. Les dirigeants israéliens sont en effet, censés ne pas enfreindre publiquement le chabbat dans le cadre de leurs fonctions officielles. Un communiqué a tenté d'éteindre la polémique : « Le Premier ministre s'est rendu à pied de son hôtel au Parlement européen. Invité à prendre la parole, il a décliné en raison du chabbat et il n'a pas non plus signé le livre d'or. »

Binyamin Netanyahou a profité de la matinée de dimanche pour prendre un peu de bon temps à Strasbourg. Il a visité la cathédrale Notre-Dame et s'est arrêté longuement devant des vitraux représentant des scènes bibliques. Il a également effectué une balade sur l'Ill à bord d'une péniche panoramique ; il aurait même pris un moment les commandes de l'embarcation. Cette promenade touristique ne s'est pas faite au mépris de la sécurité : le Premier ministre était accompagné de nombreux gardes du corps sur le bateau, ainsi que par une vedette de sécurité à proximité et des motards sur les quais. 

Powered by Edreams Factory