Default profile photo

22 Octobre 2017 | 2, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Sport

Football : Saief, le rêve américain du défenseur israélien

(DR)

Retour sur le parcours atypique de ce défenseur américano-israélien de 23 ans qui évolue en Belgique à la Gantoise.

Né en Floride en 1994, Kennet Saief avait connu son baptême du feu avec la Nivrehet en mars 2016 face à la Croatie puis contre la Serbie deux mois plus tard. Mais en raison du statut « amical » de ces deux rencontres, l’ancien international espoir israélien avait encore la possibilité de faire « marche arrière ». Dernièrement, il a fait savoir à la FIFA qu’il souhaitait définitivement porter le maillot de la « Team US » à l’orée de la Golden Cup (7-26 juillet), tournoi international mettant aux prises les nations issues de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes.  Et ses grands débuts outre-Atlantique n’ont pas tardé. Le 1er juillet, il entrait en jeu en amical contre le Ghana devant les 28 000 spectateurs du stade Rentschler Field, dans le Connecticut. Un rêve qui est donc devenu réalité pour l’ex-pensionnaire de l’Ironi Ramat Hasharon. « Je me suis toujours senti proche des Etats-Unis et de sa culture. C’est vraiment quelque chose de très fort à l’intérieur de moi qui m’a fait prendre cette décision. Porter la tunique nationale représente une véritable consécration à mes yeux. » Et d’ajouter : « Avec la sélection israélienne, cela n’a jamais bien fonctionné. Lorsque j’ai reçu un appel venant d’outre-Atlantique, je n’ai pas hésité. Pour moi, défendre la sélection américaine est beaucoup plus prestigieux que défendre le maillot israélien », a-t-il lâché. 


Se faire une place en vue du Mondial 2018

Le sélectionneur Bruce Arena évoque un joueur aux nombreuses qualités. « Nous avons l’intention de le suivre de plus près à son retour en club en Belgique. Nous verrons s’il peut entrer dans nos plans en vue de la Coupe du monde 2018 en Russie », a  déclaré le successeur de Jürgen Klinsmann. Avant cette échéance capitale, Saief doit donc prendre ses marques rapidement. « Actuellement, je ne suis pas dans mes meilleures conditions physiques. Mais les choses vont changer, étape par étape », insiste, confiant, Saief, des étoiles plein les yeux. 

Powered by Edreams Factory