Default profile photo

11 Décembre 2017 | 23, Kislev 5778 | Mise à jour le 10/12/2017 à 13h04

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique Communauté

Le fondateur des Chevatim fait son Alyah

La chorale mythique composée de garçons de 8 à 14 ans. (DR)

Pour remercier et saluer Elie Botbol, fondateur et animateur depuis quarante ans de la chorale d'enfants des Chevatim, un concert spécial est organisé dimanche17 septembre à Boulogne.

« Gam gam gam Ki Elekh », « Bar Mitsvah, Bar-Mitsvah dans la joie », « Torah tziva lanou ». On a tous déjà entendu ou fredonné ses airs – le « Gam gam gam » est même devenu un tube dans les stades de foot italiens -, souvent sans savoir que c'est le docteur Elie Botbol, infatigable animateur des Chevatim pendant quarante ans, qui en est le compositeur. La chorale d'enfants a beau s'être produite devant le roi du Maroc ou Nicolas Sarkozy et Shimon Pérès à l'Elysée, « la plus grande joie » de ce médecin psychiatre et vice-président de la communauté de Boulogne est de constater « qu'à travers le monde, de très nombreuses communautés se sont appropriées (ses) chansons ». 

Au fil des années, cette chorale de garçons de 8 à 14 ans a accueilli une centaine d'enfants et interprété autant de titres. Pour rendre hommage à Elie Botbol, un grand concert est organisé dimanche 17 septembre : Elie y fera chanter les Chevatim d'aujourd'hui, d'hier et d'avant-hier et le hazan Ouriel Elbilia renforcera l'intensité et la qualité musicale de l'après-midi. 



« Gam gam gam Ki Elekh »

Après une carrière de médecin-psychiatre réalisée parallèlement à la direction des Chevatim et l'enseignement régulier de la Torah, ce natif de Meknès fait son Alyah à 63 ans, en compagnie de son épouse Claude. En s'installant à Jérusalem, les époux Botbol se rapprochent de leurs deux fils qui vivent déjà en Israël et de leur fille qui fera son Alyah prochainement. Imprégné de l'enseignement du rav Kook, Elie Botbol est convaincu qu'« un juif ne peut se réaliser entièrement que connecté à Eretz Israël » et que « la mission universelle du peuple juif a besoin de ce lien à la terre ». 

Très heureux de commencer une nouvelle période de sa vie, il continuera de composer et regorge de projets pour l'avenir. Reviendra-t-il avec des Chevatim de Jérusalem chanter en France ? « Tout est possible, on verra ». 


  1. A 15 heures à l'Espace Landowski : 28, avenue André Morizet - 92100 Boulogne-Billancourt. Réservations : http://bit.ly/2uXfhqq
Powered by Edreams Factory