Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h36

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique Communauté

Incubateur du programme Noé : La session de confirmation

(https://www.noepourlajeunesse.org)

La seconde session de l’appel à projets de l’incubateur Noé (FSJU) confirme l’énergie d’une jeunesse juive à vouloir entreprendre et innover.

C’est la confirmation pour le programme Noé. Il tient la feuille de route qu’il s’était fixée. Appel à projets sur une plateforme dédiée, soutenance des candidats devant un Jury de Fondations et d’experts, attribution de subventions et mentorat individualisé. Beaucoup repose sur la personnalité de Philippe Levy. Rarement un professionnel n’aura autant incarné son sujet. 

Le mois dernier, quinze projets ont été sélectionnés et huit ont été retenus pour passer le grand oral. « A nouveau, nous avons été agréablement surpris par la qualité des porteurs et par leur dynamisme », explique Philippe Lévy, le directeur de l’Action jeunesse du FSJU et du programme Noé. « Ces jeunes n’étaient pas là par hasard : quand Sheina Bronfman de Beyahad parlait de handicap ou Yakin Tchomte d’Impact nous expliquait pourquoi il voulait faire partir des influenceurs en Israël, on savait qu’on avait face à nous des gens extrêmement motivés qui avaient grandi avec la valeur de la solidarité. Les personnalités l’emportaient souvent sur le dossier et c’était ça qui était encore plus motivant. Devant le Jury, ils ont eu une maturité relationnelle exceptionnelle ». 

Sur les huit projets sélectionnés, deux ont  décroché la bourse maximale de 10.000 euros :  le cercle d’amitié pour adultes handicapés de Beyahad (Sheina Bronfman) et le voyage d’Impact de youtubers et de bloggeurs influents en Israël (Yakin Tchomte). Les autres - Opération Hessed by SDT, Become pour les juifs genevois, Jewilink, le vestiaire solidaire de Yad Alev, etc – sont aussi des jeunes pousses que l’incubateur va arroser de ses conseils en ingénierie en plus de son soutien financier. « Les lauréats de la première et de la seconde session font l’objet d’une grille de suivi avec des temps d’accompagnement individualisés et des coaching collectifs sur des thématiques transversales comme la création d’une association, la création du business plan et la gestion du budget », détaille Philippe Lévy. 

Certaines structures comme Yad Alev sont certainement en voie de professionnalisation et l’incubateur va accélérer leur intégration dans le tissu social communautaire. « Très clairement, les lauréats sont des individus qui peuvent s’épanouir dans des responsabilités communautaires, chacun dans sa discipline », se réjouit Philippe Lévy. La relève est aussi l’un des objectifs de Noé. 

Powered by Edreams Factory