Default profile photo

11 Décembre 2017 | 23, Kislev 5778 | Mise à jour le 10/12/2017 à 13h04

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique France/Politique

Roch Hachana 5778 : Baptême réussi d’Edouard Philippe devant la communauté

Le Premier ministre Edouard Philippe entouré de responsables communautaires à la synagogue de la rue Buffault. (J.N.)

Comme le veut la tradition, le Premier ministre en exercice a présenté pour la première fois ses vœux en la synagogue parisienne de la rue Buffault devant une assistance nombreuse. Notre journal était sur place. Reportage.

n cette soirée du lundi 2 octobre, la grande synagogue de la rue Buffault (9ème arrondissement de Paris) est pleine à craquer. Avec près de quarante minutes de retard par rapport à l’horaire initial, la venue du chef du gouvernement est enfin annoncée par les organisateurs. Les flashs crépitent au moment où la longue silhouette d’Edouard Philippe fait son apparition, accompagné par le président des Consistoires. Dans une allocution au ton grave, Joël Mergui ne tardait pas pour rappeler une actualité brûlante marquée par les attaques de Marseille et de Las Vegas sans oublier l’ouverture du procès du frère de Mohamed Merah devant la cour d’assises de Paris. « Ce soir, nous pensons à toutes les victimes du terrorisme », soulignait-il, faisant également référence au meurtre de Sarah Halimi (zal) et à l’agression subie par la famille Pinto à Livry-Gargan (93). « L’islamisme radical est le nouveau fléau de notre temps. Il faut le combattre »,  poursuivait Joël Mergui qui a tenu à louer l’action courageuse menée par l’ancien locataire de Matignon, Manuel Valls, présent au premier rang. L’assistance appréciait, à l’initiative de longs applaudissements. 

« Nous sommes une communauté vivante et dynamique qui va de l’avant. Nos grands projets s’inscrivent dans un élan de transmission et d’espoir », concluait avec brio Joël Mergui.                                                                                    

Egalement très à l’aise devant l’auditoire, le grand rabbin de France précisait que « ce temps des vœux permet de faire un bilan et de fixer un cap pour l’année à venir ». Haïm Korsia remerciait avec conviction « nos militaires qui ont montré, en plus de leur présence, de l’engagement ». « Chacun et chacune a sa part de responsabilité dans notre société. Il faut constamment se mettre en mouvement, ou oserais-je dire en "marche" », lançait-il non sans humour devant un public conquis. Invité à prendre la parole, Edouard Philippe laissait transparaître sa passion des livres en citant plusieurs auteurs, à commencer par Marc Bloch. Laïcité, lutte contre l’antisémitisme, terrorisme islamiste, sécurité des lieux de culte ont été parmi les thèmes abordés par l’ancien maire du Havre. « Nous devons nous battre, ensemble, toutes confessions, toutes philosophies confondues contre « cette bête immonde » qu’est l’antisémitisme », plaidait-il. « Le réveil de l’antisémitisme est le symptôme d’une crise de la démocratie ». Et de rappeler que  « la France s’est construite et pensée avec le judaïsme avec Proust, Benda, Bergson, Bernard, Maurois, Léon Blum et bien sûr Simone Veil ». Le Premier ministre a, par ailleurs, profité de son intervention  pour annoncer sa venue en Israël l’année prochaine dans le cadre de la saison « France-Israël 2018 ». « Je me rendrai sur place dans l’optique de renforcer les partenariats économiques entre les deux pays, notamment sous l’angle du numérique, mais aussi pour faire progresser le processus de paix », glissait-il avant de présenter ses « vœux sincères et chaleureux de Chana Tova », et « le salut fraternel de la République à l’occasion de ce temps sacré ». Standing ovation dans la salle. Pour clôturer en beauté la cérémonie, le grand rabbin de France récitait la prière pour la République, entouré des responsables des cultes et du Premier ministre. Un instant fraternel et républicain. 

Powered by Edreams Factory