Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h36

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique France/Politique

Anne Hidalgo à Actualité juive: « J’ai toujours été là, dans les bons moments mais aussi dans les pires que nous ayons traversé ensemble »

Politiques et responsables religieux ont adressé leurs voeux à la communauté juive, en marge du discours du premier ministre Edouard Philippe, à la synagogue parisienne de la rue Buffault (Twitter @edouardphilippe).

Comme chaque année, le Premier Ministre de la France était présent à la synagogue de Buffault afin de présenter ses vœux à la communauté juive, représentée par le Président du Consistoire Joël Mergui. A cette occasion, nous avons interrogé différents politiques présents lors de cette cérémonie.

Anne Hidalgo, Maire de Paris : La communauté juive tient une part importante dans la République. Une partie de l’âme de Paris est née aussi avec cette communauté. Dire combien la sécurité et importante, et combien nous devons porter ensemble les valeurs qui sont les valeurs de la République, qui me paraissent quelque chose d’essentiel. J’ai  toujours été là, dans les bons moments mais aussi dans les pires que nous ayons traversé  ensemble, et je me sens extrêmement fidèle dans mon engagement de Maire de Paris à une communauté qui joue ce rôle si important dans notre République.

Jean Pierre Lecoq, Maire du VIème arrondissement de Paris : Il était important d’être là pour plusieurs raisons. Déjà pour souhaiter mes vœux de Shana tova pour la nouvelle année 5778, et de Yom Kippour. D’autre part, parce que la communauté juive du VIème arrondissement s’agrandit, avec différentes tendances. Mais aussi en tant que catholique pratiquant, je participe aussi aux fêtes de la plus ancienne des religions et j’ai d’ailleurs le plaisir de vous annoncer que je me rendrai en Israël dans les prochains jours à l’invitation d’une grande association israélienne œuvrant aussi pour l’amitié franco-israélienne.

Delphine Burkli, Maire du IXème arrondissement de Paris : C’est la première fois que le Premier Ministre, Edouard Philippe s’adressera à la communauté juive pour présenter ses vœux à un moment important dans la liturgie juive au lendemain de Yom Kippour et pour la nouvelle année qui commence. C’est une cérémonie républicaine, ici à la Synagogue Buffault qui est une plus extraordinaires synagogue de Paris, du IXème arrondissement, dans mon arrondissement, et c’était très émouvant à plusieurs titres de pouvoir accueillir le Premier Ministre ce soir.

François Pupponi, Député de Sarcelles : D’abord parce que c’est une tradition. Je viens tous les ans, et j’ai d’ailleurs fait le tour des synagogues de Sarcelles durant la fête de Rosh Hashana et du Yom Kippour. Aussi parce que je pense que la période actuelle est très grave. Il y a d’abord eu ces actes antisémites qu’on a connu ces dernières semaines, mais il faut savoir qu’il y a des choses qui se passent en sous terrain, des réseaux qui s’installent et qui se développent en France et qui vont essayer de monter les communautés les unes contre les autres. Nous allons changer de forme d’antisémitisme. Je n’oublie pas que lors des  dernières élections législatives que j’ai gagnées, j’avais contre moi un candidat islamiste, qui était soutenu par les gens de la France Insoumise. Ce qu’on appelle aussi l’islamo-gauchisme, qui est quelque chose qui se structure dans les quartiers, et donc plus que d’habitude je me devais d’être là.

François Clavairoly, Président de la Fédération Protestante de France : Je souhaite une bonne année évidemment à tous les juifs de ce pays et au-delà évidemment. Je me réjouis aussi d’être dans cette synagogue au nom du Protestantisme Français qui est avec le judaïsme depuis tant d’année. Nous fêtions les 500 ans de la Réforme, vendredi dernier à l’Hotel de Ville auquel le Grand Rabin de France avait participé par message et aujourd’hui je suis donc très heureux d’être présent physiquement pour cette cérémonie en présence du Premier Ministre.

 Anouar Kbibech, ancien Président du CFCM : Par les temps qui courent et le contexte actuel, il était très important d’avoir des actes symboliques entre les différents responsables de religions et notamment entre les deux confessions, juive et musulmane en France. Malheureusement cette célébration coïncide avec le début du procès de Mérah. Il était important d’envoyer un signal à la communauté nationale et plus particulièrement à la communauté musulmane, que juifs et musulmans puissent vivre dans la Fraternité ici en France.

L’imam Hassam Chalghoumi : C’est nécessaire de montrer que nous sommes tous ensemble, surtout au nouvel an juif. Et cette année, le nouvel an juif et musulman sont tombés le même jour, le Yom Kippour et tombé le même jour que l’Ashoura, jour ou on prie et on jeune aussi parce que Dieu a sauvé Moise et le peuple d’Israël. Aujourd’hui par notre présence, c’est de l’espoir et de la force qu’on envoie contre les barbares, les criminels, les assassins, les antisémites qui veulent nous monter les uns contre les autres. La vie continue, un bonheur comme le nouvel an juif, on le vit ensemble et c’est aussi grâce à ça qu’on doit éduquer notre jeunesse. C’est l’image que l’on veut montrer.

Powered by Edreams Factory