Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique France/Politique

Avec « Souccot expliqué à nos potes », l'UEJF au rendez-vous de la fraternité

Souccot expliqué à nos potes posait ses valises, lundi 9 octobre, à Nanterre (Facebook UEJF).

Mardi, une soirée est organisée par l'association étudiante à Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.

C’est une tradition à l’UEJF. Depuis plus de dix ans maintenant, l’Union des étudiants juifs de France organise « Souccot expliqué à nos potes », un événement dont l’objectif est de favoriser le dialogue entre les communautés religieuses. Lundi, c’est la communauté de Nanterre (Hauts-de-Seine) qui accueillait dans les murs de cette « demeure fragile » qu’est la soucca les bénévoles et éducateurs de l’association Zy’Va. « L’événement a vocation à rassembler la communauté juive et les populations locales de quartiers populaires pour expliquer le sens de la fête et du judaïsme en général », explique à Actualité juive, le président de l’UEJF Sacha Ghozlan. Il y a quelques mois, Zy’va participait à un voyage interculturel en Israël organisé par les étudiants juifs. « Nous cherchons à importer en France des initiatives de vivre-ensemble avec des partenaires soucieux de lutter contre l’antisémitisme dans les quartiers populaires », ajoute Sacha Ghozlan.

L’idée est née en 2006, après l’agression violente d’un jeune juif dans le 19e arrondissement de Paris. Depuis, des initiatives se sont développées à Aubervilliers ou Créteil. Mardi soir, à Villeneuve-la-Garenne, le maire de la commune, Alain Bernard, et le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Frédéric Potier, sont attendus sous cette soucca au parfum de fraternité. 

Powered by Edreams Factory