Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h36

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique Israël

Festival internationale de musique vocale à Abu Gosh

Du 11 au 15 octobre, en pleine fête de Souccot, le village d’Abu Gosh, aux portes de Jérusalem, est devenu le paradis des amateurs de musique vocale.

Deux fois par an, à Chavouot et à Souccot, le village arabe israélien d’Abu Gosh, qui s’étale à flanc de colline à l’orée de Jérusalem, accueille un festival vocal dont la réputation a depuis longtemps dépassé les frontières d’Israël. Durant quatre jours, dans les deux églises du village édifiées à l’époque des Croisés - l’une au cœur de la ville et l’autre surplombant les collines de Judée - se sont succéder chœurs israéliens et internationaux. Près de vingt concerts oscillant entre baroque et renaissance, jazz et classique, pop et folk. Cette année, pour marquer le 25ième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Israël et l’Arménie, l’invité d’honneur du festival était un chœur arménien qui a déjà eu le privilège d’accompagner le grand Charles Aznavour. Lui-même d’origine arménienne. Le chœur interprètera un récital de chants arméniens mais aussi les plus grands titres de Bob Dylan, Just like a woman, Sara, Not Dark Yet, Knocking on Heaven's, Door ou encore Lay Lady Lay. Résonnèrent aussi dans ces églises à l’acoustique exceptionnelle, des chants russes avec le chœur masculin Simvol Very, les voix d’un ensemble allemand de Stuttgart, les sons de berceuses avec le concert Rozhinkes mit Mandlen -raisins et amandes - du nom d’une célèbre et ancienne berceuse yiddish, - chantés en Yiddish bien sûr mais aussi en arabe irakien, en hébreu, en tchèque et en anglais. Egalement sur scène, un groupe arrivé de Londres et une soliste argentine qui interprèteront des tangos, qui ont transporté le public en quelques notes du pittoresque Abu Gosh aux rues de Buenos Aires.

Powered by Edreams Factory