Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique France/Politique

Profanation de la stèle en mémoire d'Ilan Halimi, symbole de « la chiennerie humaine, la saloperie antisémite»

« Ilan Halimi repose aujourd’hui à Jérusalem. Et on comprend la décision de sa mère de l’enterrer là-bas» (DR).

La stèle, érigée à Bagneux, a été détruite et couverte d'inscriptions antisémites, a-t-on appris mercredi. Jeudi matin, le journaliste de France Inter, Nicolas Demorand, a consacré un billet poignant à cette nouvelle profanation.

La haine, même après la mort. La stèle érigée à Bagneux (Hauts-de-Seine) à la mémoire d’Ilan Halimi a été profanée. L’information a été donnée mercred 1e novembre par la  maire communiste de la ville, Marie-Hélène Amiable, après qu’un couple de promeneurs aient découvert la plaque arrachée, « couverte d’inscriptions antisémites et d’insultes ». Le parquet de Nanterre indiqué que le nom « Hitler » a été inscrit sur la stèle. Une enquête pour dégradation volontaire a été ouverte dans la foulée. Ilan Halimi a été torturé et tué en 2006 par le « gang des barbares ».

Parmi les nombreuses réactions à cette nouvelle dégradation, on retiendra celle du présentateur de la matinale de France Inter, Nicolas Demorand, jeudi matin. Dans son billet « 7h43 », le journaliste témoigne de son indignation.

« Sur la stèle, donc, hier, toute la chiennerie humaine, la saloperie antisémite. Croix gammée, Hitler, appel à libérer l’assassin qui est aujourd’hui emprisonné… Après la mort atroce, cette autre forme de torture, la torture morale, l’attentat fait à la mémoire, le refus obstiné de laisser enfin ce jeune homme en paix », a déclaré M. Demorand.

« Ilan Halimi repose aujourd’hui à Jérusalem. Et on comprend la décision de sa mère de l’enterrer là-bas. Car manifestement la République échoue à protéger de l’antisémitisme jusqu’aux tombes des victimes françaises de l’antisémitisme. »

Powered by Edreams Factory