Default profile photo

20 Novembre 2017 | 2, Kislev 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Israël

L’inquiétude israélienne devant la proximité des Iraniens à la frontière du Golan

Benyamin Netanyahou et Avigdor Liberman sur le Golan, 25 juillet 2017 (Flash90)

Israël avait demandé à la Russie et aux Etats-Unis de maintenir les forces iraniennes à 40 km de la frontière du Golan. La zone démilitarisée n'en fera que 7.

Les Américains ont beau multiplier les déclarations rassurantes, à Jérusalem on s'inquiète des derniers développements sur la Syrie. Donald Trump et Vladimir Poutine qui se sont rencontrés en fin de semaine au Vietnam, ont validé l'accord de désescalade  et la poursuite du cessez-le-feu sur le sud de la Syrie. Israël, qui avait lancé une vaste campagne diplomatique pour maintenir l'Iran et ses milices supplétives le plus loin possible de sa frontière, n'a pas obtenu satisfaction.

Il y a quelques jours, la BBC a diffusé des imagessatellites fournies par une agence de renseignements occidentale, montrant l'installation d'une base iranienne au sud de Damas, à une cinquantaine de kilomètres d'Israël. A Tsahal, on estime que l'Iran ne se contentera pas d'installer des positions d'infanterie en Syrie, mais aussi des bases de missiles. 

Powered by Edreams Factory