Default profile photo

20 Août 2017 | 28, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Judaïsme

Ticha BéAv : Toutes les générations !

Partagez sur

« Voici les paroles que Moché a prononcées à l’adresse de tout Israël ». C’est dans ces termes que s’ouvre le cinquième livre de la Torah. Rabbi Israël de Gour explique l’expression « el kol Israël, à l’adresse de tout Israël  » comme désignant toutes les générations juives de l’histoire (Bet Israël V p. 8). Moché s’adresse à tous les juifs de la même façon, quelles que soient les siècles ou les contrées au cours desquelles et dans lesquelles ils ont vécu, vivent et vivront. Le peuple juif constitue une seule entité (‘hativa a’hat pour reprendre l’expression de la Guemara), fidèle à elle-même, nourrie par un mode de vie et une pratique des mitsvot qui ont traversé l’histoire. Comme le dit la formule du sidour : « Malkénou Mélekh avoténou, Notre roi et roi de nos pères ; Goalénou Goel avoténou, notre Libérateur et libérateur des nos pères ! ». Les aspirations, les espérances, qui habitent le cœur juif sont censées être identiques à chaque génération.

Le Beth Israël rattache cette idée aux propos de Moché qui rappellent allusivement, aux enfants d’Israël, les fautes qui ont jalonné les premiers pas de la traversée du désert : la révolte sur la mer des Joncs, le veau d’or, les plaintes contre la manne, les explorateurs, l’épisode de Kora’h... Or, ces enfants d’Israël à qui Moché rappelle de tristes manquements ne sont pas les enfants d’Israël qui les ont commis. Moché rappelle à la génération qui s’apprête à s’établir en terre promise les fautes de la génération qui est sortie d’Egypte, comme si les deux générations étaient la même ! Mais c’est la conception juive de l’histoire que d’associer, de rassembler, de lier, les juifs de toute l’histoire. En agissant ainsi, Moché rattache la nouvelle génération à celle de leurs parents et l’invite, cette nouvelle génération, à réparer les déficiences du passé.

C’est parce que le peuple juif a su rester fidèle à lui-même, sans chercher à changer ce qu’il était qu’il a pu survivre en tant que tel. C’est parce que pendant des milliers d’années les juifs se sont assis à même le sol, au jour de Ticha BéAv, qu’ils ont jeûné et se sont délestés de leurs chaussures de cuir, qu’ils se sont lamentés et se sont plongés dans des textes hébraïques à la compréhension difficile que le peuple juif n’a jamais renoncé à revenir sur la terre de ses ancêtres. S’il avait écouté la voix de l’assimilation, si le peuple juif avait changé ses mitzvot, son sidour, ses pratiques, jamais il n’aurait été donné à ses enfants la chance d’exister et d’espérer, d’espérer qu’un jour, il n’y aura plus de Ticha BéAv.


Jacky Milewski, Rabbin


Jeûne de Ticha BéAv

Lundi 31 Juillet Début : 21h30 

Mardi 1er Août Fin : 22h15

Partagez sur
Réagir

Aucun commentaire pour l'article "Ticha BéAv : Toutes les générations !"

Powered by Edreams Factory